Time bomb the love

2021

J'ai conçu TIME BOMB THE LOVE comme une renaissance VR de l'animation hypnotique que j'ai créée en 1998 : "Time Bomb the Love". L'animation originale (en avant-première sur mon You Tube) est une manipulation numérique de fusées au rythme de la musique techno. Image par image, les missiles se transforment en architectures synthétiques nommées "compressions-containers". Par des mouvements verticaux-horizontaux, les fusées disparaissent en lignes droites et en points, réapparaissant sous l'apparence de bombes désamorcées car transformées en architectures. "Time Bomb the Love" ou mieux : il est temps que l'amour explose ! Dans l'œuvre d'art VR que j'ai réalisée, il y a cinq architectures compressées dans lesquelles vous êtes invités à entrer en vous immergeant dans cinq animations abstraites à 360°.

Chiara Passa

Italie

Chiara Passa, artiste visuelle (née à Rome en 1973) travaille dans le domaine des arts médiatiques depuis 1997. Je suis diplômée (M.F.A.) de l'Académie des Beaux-Arts de Rome, Master en médias audiovisuels à la Faculté de Lettres Modernes. Ma recherche artistique analyse les différences dans les espaces virtuels à travers une variété de techniques, de technologies et de dispositifs - souvent en utilisant la réalité virtuelle et la réalité augmentée. J'utilise souvent les technologies de réalité virtuelle et de réalité augmentée comme média artistique pour explorer l'architecture en tant qu'interface. J'utilise la réalité virtuelle et la réalité augmentée pour comprendre leur langage intrinsèque et ainsi ébranler et défier la notion statique de l'architecture, en explorant la dualité liminale entre le lieu tangible et le lieu virtuel, réalisant dans l'art une étrange oscillation entre les espaces. Pourtant, je travaille avec des animations, des net-artworks, des installations vidéo interactives et spécifiques à un site, et des vidéosculptures AR / VR, parfois réalisées en marbre de Carrare, en céramique, de la technique de la fresque, du plexiglas ou de pièces d'impression 3D. De plus, j'utilise le médium VR pour créer des installations vidéo spécifiques à un site en utilisant un large éventail de Google Cardboard. En général, les visionneuses 3D sont installées partout dans l'espace réel, dessinant des formes géométriques dans des zones liminales où les spectateurs peuvent jeter un coup d'œil/regarder à travers les visionneuses 3D par-dessus le mur, et ainsi s'immerger dans un espace RV reconstruit/restitué fait d'angles géométriques câblés et de vues futuristes, parfois semi-ouvertes ou semi-fermées à 180°, 220° ou 360°, soulignant ainsi le paradoxe de la condition spatio-temporelle moderne, qui se dilue de plus en plus entre l'espace physique et l'espace liquide. Mon travail a été exposé à l'échelle internationale à partir de festivals, de conférences et d'institutions.

Découvrez la sélection d'oeuvres 2022